Mon endométriose et moi.

uterus.gifL’endométriose, c’est quoi ?

Ma version :

En gros, l’endométriose c’est un peu avoir ses règles à l’envers. Au lieu de s’évacuer normalement par ton vagin, du tissu semblable à l’endomètre* va, pour le fun, faire chemin inverse et s’étaler progressivement un peu partout sur d’autres organes. (Le plus souvent sur tes ovaires, tes trompes, ta vessie etc.)

C’est très douloureux. Étant une maladie inflammatoire et chronique bien évidement cette maladie ne se soigne pas.

*L’endomètre est la muqueuse de l’utérus. Ce tissu recouvre la paroi interne de l’utérus. Au début de chaque cycle menstruel, il s’épaissit et devient richement vascularisé pour pouvoir éventuellement accueillir un embryon lors de la nidation

La version du site GynandCo :

Chez une femme atteinte d’endométriose, du tissu présentant les mêmes caractéristiques que l’endomètre se développe hors de l’utérus, dans des localisations anormales sous forme de ce qu’on appelle des lésions d’endométriose.

Sous l’influence des hormones au moment des règles, tout comme l’endomètre, ces ilots de tissus saignent, ce qui donne à une réaction inflammatoire et provoque des douleurs et des adhérences avec d’autres organes.

Source  : https://www.gynandco.fr/lendometriose-cest-quoi/

Mon endométriose, ma trompe et moi :

Des mes premières règles j’ai eu mal au ventre. C’était gérable au début. Un Spafon et hop je retournais m’enjailler sur du Fall out Boy, pleine de vie. Quelques années plus tard, j’ai commencé à prendre une pilule contraceptive. Les douleurs étaient toujours là, mais beaucoup moins prononcées qu’avant. En 2014, après ma grossesse, je stoppe complètement ma pilule contraceptive ne désirant plus prendre aucune hormone et là c’est le début du calvaire : chaque menstruation était pour moi synonyme de douleurs. J’étais pliée en 4, au point de me retrouver une paire de fois aux urgences, croyant faire une fausse couche ou une grossesse extra utérine. Malheureusement j’avais aussi mal en dehors de mes règles, par exemple au moment de l’ovulation ou encore pendant les rapports. J’ai consulté un milliard de fois ma gynéco qui me faisait des échos mais ne voyait rien. Je rentrais chez moi, complètement dépitée, avec mes Antadys et mes dolipranes sous les bras.  J’ai culpabilisé. J’ai pensé que j’étais devenue douillette, que mon accouchement sans péridural m’avait surement fait perdre toute résistance à la douleur. Fin 2017 après avoir vu deux médecins pendant mes crises, ils remarquèrent que ma douleur venait de ma trompe de Fallope. Je passe une échographie avec un super échographe et bingo. Il retrouve du liquide dans une de mes trompes.

Janvier 2018 : Premier rendez-vous avec ma nouvelle gynécologue qui me parle tout de suite d’endométriose et me propose de faire une échographie et une IRM avec quelqu’un  formé sur cette maladie. J’accepte immédiatement. L’endométriose je connaissais bien, ma sœur a cette maladie et surtout j’avais déjà lu la totalité du site ENDOFRANCE.

Intérieurement, j’avais déjà tout compris ce qui m’arrivait, mais que faire quand le corps médical vous dit qu’il ne voit rien ? En fait, je vais vous dire, les médecins ne connaissent pas tous cette maladie et les échographes et gynécologues ne sont pas tous formés pour en reconnaître les signes. L’endométriose c’est une maladie de femme, une maladie de l’ombre et une « maladie de règles » et les règles c’est tabou…

sang

Mi-janvier, je m’installe pour l’échographie, pleine d’espoir, après avoir étalé un gel méga froid sur mon ventre plat et musclé (LOL) l’échographe me regarde en disant

« je comprends pourquoi vous souffrez autant Madame »

Elle me parle alors directement d’un nodule d’endométriose et d’une trompe bouchée de sang.

Viens l’heure de L’IRM qui confirme les dires de l’échographe…

J’ai donc de l’endométriose et une trompe complètement obstruée m’empêchant ainsi de tomber enceinte. Ô joie.

J’AI ENFIN EU UN DIAGNOSTIC COMPLET EN MOINS DE 5 MINUTES SUR CE QUI SE PASSE EN MOI DEPUIS 5 ANNÉES.
bravo

Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais presque heureuse. J’avais enfin le sentiment d’être comprise.

L’endométriose touche une femme sur dix, c’est juste énorme.

Le problème est que cette maladie est devenue constante, je suis tout le temps fatigué, j’ai tous les jours mal au ventre, et surtout c’est handicapant pour ma future vie professionnelle. Si je devais reprendre un travail je devrais surement prendre 4 jours d’arrêt maladie par mois au moment de mes règles juste pour SURVIVRE les jours suivants.

sans-titre

Moi toute ma vie.

Alors voilà, meuf, un conseil, si toi aussi tu as mal pendant tes règles CE N’EST PAS NORMAL. Aussi, si comme moi tu tombes un jour sur un échographe complètement misogyne qui te dit que t’es douillette, que ce n’est rien, que les règles c’est trop la vie, fais-moi plaisir mon petit chat : remontes ta culotte et baffe-le de ma part s’il te plaît.

pas contente

Un jour, un mec a dit « buvez, ceci est mon sang »,

je dis ça, je ne dis rien, mais je suis sûr que le mec en question devait être engagé dans la lutte contre l’endométriose. Alors buvons du vin ensemble autour d’une table et faisons connaitre cette maladie ENSEMBLE.

Si toi aussi tu as de l’endométriose n’hésite pas à laisser un commentaire et tes méthodes de survie pour réussir à sortir de ton lit, aller au WC sans angoisser, porter des sacs de courses etc, TMTC.

Endométriosement vôtre,wine

Tess.

Publicités

24 réflexions sur “Mon endométriose et moi.

  1. M.E.K couture dit :

    Coucou, j’ai moi aussi une endometriose stade 4, sur uterus colon et intestin grel. Opération impossible car trop d’adhérences. Dis moi, as-tu été sous decapeptyl? Car ma gynécologue me l’avait prescrit il y a 1an de ça. Ce sont des piqures pour être en ménaupose artificiel et stagner la maladie voir la diminuer. 1 piqure par mois pendant 3 mois et retour des règles 2 mois après, soit 5mois sans règles et sans douleurs, la joie! mais pas pour les bouffées de chaleur 😔👎. Durant cette pause j’en ai profité pour me soigner naturellement. (Plantes et ventouses) J’ai aussi complètement arrêté le lait et le gazeux. Ça m’a fait énormément de bien, je ne souffre plus comme avant, je peux avoir une vie sans pour autant souffrir 10j par mois 👍le top. Les douleurs sont partis mais l’endometriose n’a pas bougé malheureusement. Au moins il n’y a plus cette souffrance c’est déjà ça. Bon courage à toi.

    Aimé par 1 personne

    • cequibrille dit :

      Hello M.E.K couture ! Je n’ai pas encore commencer de traitement. Ma maladie est reconnue depuis seulement un petit mois ! Je sais juste que je manque énormément d’oestradiol donc je pense aussi que je vais devoir passer par des injections mais sans la menaupause artificielle car j’ai le souhait d’avoir une deuxième enfant. Tu as utilisé quoi comme plantes ? Cela m’intéresse beaucoup ! Pleins de courage à toi aussi ! Merci 🤗

      J'aime

      • M.E.K couture dit :

        Tu sais ça aide beaucoup pour les douleurs, une petite pause de 5mois de menaupause artificiel, moi je n’ai pas d’enfants et ça fait 5 ans qu’on essaie. En ce qui concerne les plantes j’ai fait un bon nettoyage du foie et du sang avec du lapatcho et du foie leger. Et pour ce qui est de l’appareil génital, j’ai utilisé l’armoise, très efficace pour la régulation des cycles, l’ovulation et les douleurs menstruel. J’ai tout acheté chez une herboriste à St Denis dans le 93. Tu lui parles de tes douleurs et elle te donnera les plantes qu’il faut. Les ventouses aide beaucoup aussi je te le conseil vivement. Bon courage pour ton deuxième enfant 👍😁

        Aimé par 2 personnes

      • cequibrille dit :

        Je sais mais ma sœur a tellement eu du mal avec la ménopause artificielle que j’ai un peu d’appréhension… Je prendrais quelque conseil auprès d’un herboriste, c’est une super bonne idée ! Merci bon courage à toi aussi 🎗💪

        J'aime

  2. Lilou vision dit :

    Merci pour ton article très constructif ! Je me pose beaucoup de questions sur les différentes contraceptions, j’aimerais revenir à du plus naturel que la pilule que je prends actuellement: mon génico me propose un stérilet « normal » ! Enfin bref, merci !

    Aimé par 1 personne

  3. Jaissie - La Pensine créative dit :

    Super article 🙂 Je ne connaissais pas cette maladie et tu l’as très bien expliqué ! Ça ne doit vraiment pas être pratique au quotidien ! Je te souhaite bon courage (comme tu en as pendant 5 ans) Les médecins devraient parfois se mettre à jour sur les maladies même les plus rares (ça évite d’en voir « 10 » pour enfin avoir une réponse ^^)
    À très vite
    Jaissie 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tout ce qui brille. dit :

      Hello ! Merci pour ton commentaire. Ça me fait vraiment plaisir de lire que j’ai sur expliquer cette foutue maladie avec des mots « simples » ! C’est vraiment ce que je recherche à faire quand je parle de cette maladie encore si peu connu. Vraiment merci.

      Aimé par 1 personne

  4. LittleNastyGirl dit :

    Ma gynéco m’a parlé d’endométriose à mon dernier rdv, je n’ai pas eu de vrais examens pour le confirmer mais j’ai des douleurs depuis que j’ai mes règles, d’ailleurs c’est à cause de ses douleurs que j’ai commencé la pilule (joie). Ma solution actuelle : je prend une pilule en continu, plus de règles donc plus de problème, même si je sais que la pilule est loin d’être une solution et que c’est de la vraie merde, ce ne sera pas une solution à long terme mais voilà où j’en suis, courage les filles!

    Aimé par 1 personne

    • Tout ce qui brille. dit :

      Hello ! Je suis en retard dans la réponse des commentaires ! Alors petit conseil : la pilule ne fait que de masquer ta douleur. Avoir mal pendant ses règles ce n’est pas normal et j’ai mis des années à le comprendre et à l’accepter. J’ai eu mal des mes premiers règles et maintenant j’en suis là. Ne lâche rien et demande à faire un IRM avec une pro qui s’y connait dans cette maladie. On ne sait jamais, surtout si t’as gynécologue t’en as parlé… Fonce !

      J'aime

      • LittleNastyGirl dit :

        Je sais bien que la pilule ne fait que masquer mes douleurs mais je ne vois pas vraiment d’autres solutions pour l’instant. Et oui je verrais avec ma gynéco lors de mon prochain rdv en espérant que ce ne soit pas cela, j’ai 25 ans, pas d’enfant donc bon…

        J'aime

      • Tout ce qui brille. dit :

        Ca va te sembler un peu brutal mais… je t’assure que ce n’est pas la solution. Justement tu as 25 ans et tu es jeune ! La maladie n’est pas systématiquement synonyme de stérilité mais plutôt de problème de fécondité. Il ne faut pas attendre que la maladie progresse de partout. Il n’y a pas de traitement pour la maladie mais pour faire des enfants il y a des solutions et encore plus quand on a ton âge ! J’espère que tu penseras à me tenir au courant de ta situation. Je te souhaite vraiment du courage, j’aurais vraiment aimé que quelqu’un me disent de le faire, j’ai moi-même fait l’autruche avec ma pilule… Je regrette tellement.

        J'aime

      • LittleNastyGirl dit :

        J’avoue que ça m’a fait flipper quand ma gynéco m’a parlé d’endométriose et de possible infertilité, mais j’ai été « soulagé » de trouver une pilule avec laquelle je n’ai plus de douleurs et plus de cholestérol mais j’aimerai vraiment trouver un moyen de contraception autre que la pilule… sauf que je suis totalement perdue, je vais reprendre rdv avec ma gynéco. Merci en tout cas…

        Aimé par 1 personne

  5. lecarnetdaurelieblog dit :

    Coucou, je ne sais pas si c’est le destin que tu sois venues sur mon blog et que je sois tombé sur ton article, mais il était très intéressant et parce qu’on vient de me dire que j’avais surement une endométriose. Je passe une écho pelvienne et une IRM en mars pour confirmer. J’ai des follecules aux ovaires. C’est encore très vagues pour moi tout ça. Pourtant cela fait 20 ans que je souffre lors des règles sauf sous micro pilule et stérilet miréna. . Mais ce n’est que récemment que l’on a cherché davantage pourquoi j’avais mal au ventre au moment des rapports, j’ai donc une dyspareunie profonde (due à l’endométriose surement). Sinon on ne m’a jamais dit vous avez vos règles douloureuse on va voir pour une endométriose. Heureusement, j’ai eu la chance de tomber enceinte. La sage femme qui m’a fait l’écho m’a dit de suite : c’est là que vous avez mal et tout en disant oui, je voyais des taches noires. Et donc elle m’a dit : vous avez surement une endométriose. Ce que je retiens c’est qu’il n’y a pas une endométriose mais plusieurs et chaque femme atteinte est différente. En tout cas merci pour ton article très bien écrit et je me rends vraiment compte qu’il y a énormément de femme qui ne savent pas encore qu’elles ont peut être cette maladie et c’est super bien d’en parler et de prévenir.
    Merci à toi et bon courage pour la suite. Bizous

    Aimé par 1 personne

    • Tout ce qui brille. dit :

      Merci infiniment pour ton commentaire ! J’espère que tu auras les réponses à tes questions. Si tu as envie de blablater là dessus je suis disponible par mail sans problème. Je te souhaite bien du courage c’est une maladie vraiment éprouvante physiquement et mentalement. Quelle chance nous avons d’être déjà maman, tu n’imagines pas. Beaucoup deviennent stériles à cause de cette foutue maladie…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s